was successfully added to your cart.

Quelques jours à Rome en famille – City Guide

By 22 September 2019Italie, Voyage

Je dois bien avouer qu’au début, j’avais quelques hésitations à aller à Rome en plein été avec les garçons qui sont généralement plus à l’aise dans les grands espaces qu’à fouler le bitum brûlant.

Mais nous aimons bien découvrir de nouveaux endroits et alterner entre villes, villages et nature.

Pour ces vacances d’été, nous avons donc opté pour un itinéraire nous permettant de conjuguer les 3.
Nous sommes partis de Bordeaux pour rejoindre Rome, où nous avons passé 4 jours, avant de prendre la route pour Cagli, un petit village dans les Marches (dont je vous avais déjà parlé ici), puis nous avons découvert les Dolomites, au Nord de l’Italie. Pour finir, nous nous sommes arrêtés quelques jours en Autriche, en Carinthie.

Mais tout d’abord, je vous embarque avec moi pour Rome !


Rome en été :
Bonne ou fausse bonne idée ?

On nous avait mis en garde sur le fait de partir à Rome en plein été, à cause des fortes chaleurs. Toutefois, cela ne fut pas un souci !
Nous avions glissé dans nos valises des casquettes, lunettes de soleil, sandales, brumisateurs et avions opté pour un logement avec climatisation.

Autre + : vous verrez partout dans la ville des fontaines en forme de nez, déversant de l’eau potable et fraîche. De quoi remplir fréquemment vos gourdes donc !

Par ailleurs, en août, beaucoup de romains partent se mettre au vert et la ville a tendance à être désertée (un peu comme à Paris). Il y a donc moins de circulation et de trafic, ce qui est fortement appréciable. Et pas d’inquiétudes, il reste des “irréductibles” romains aux terrasses de café, avec qui vous pourrez parler !

En revanche, sachez qu’au mois d’août, certains sites sont fermés (surtout aux alentours de la semaine du 15 août). C’est le cas notamment du Vatican ou encore de la Chapelle Sixtine. C’est toujours mieux de le savoir pour éviter les éventuelles déceptions.

Enfin, n’hésitez pas à adapter votre programme en fonction de la météo. Évitez, par exemple, de visiter le Colisée ou encore le Forum quand le soleil est au firmament car ces sites sont peu ombragés et vous risquez vite de souffrir de la chaleur. Autant y aller le matin “à la fraîche” et découvrir les nombreux parcs l’après-midi (cf. liste des choses à voir ci-dessous)

Rome avec les enfants, ça se fait bien ?

Rome peut constituer un super terrain de jeu pour les enfants passionnés d’histoire. La Rome antique avec ses histoires de gladiateurs peut vite capter leur attention et aiguiser leur curiosité !

Nos garçons de 8 et 10 ans nous ont bien suivi dans nos escapades, avalant les kilomètres. Et, heureusement, il y a une super “carotte” à la clé à Rome : les gelateria ! Impossible de résister devant tous ces glaciers traditionnels qui rivalisent d’inventivité pour proposer des parfums alléchants, qui sortent de l’ordinaire. Et rien de tel pour se rafraîchir et se revigorer après une longue marche.

En revanche, nous avons fait l’impasse sur certains sites / musées pour ne pas trop charger la barque, au risque d’écœurer les enfants. Le but est de faire des compromis pour que chacun y trouve son compte et de se garder des moments “quartiers libres”.
Si nous étions partis à deux, nous aurions surement fait les choses différemment mais là, le but était de profiter en famille.

Notre logement dans le Trastevere !

Tout d’abord, étant 4, nous avons opté pour un Airbnb car cela présente plusieurs avantages à nos yeux :
– la possibilité d’avoir plus de place, chacun sa chambre + un espace commun
– Et – surtout – l’opportunité de cuisiner, d’autant plus que nous sommes restés plusieurs jours à Rome et que nous voulions alterner enter restos et petits plats maison pour éviter de trop faire grimper l’ardoise à la fin du séjour.

Par ailleurs, nous souhaitions poser nos valises dans le Trastevere, un quartier de Rome que nous connaissions déjà et qui nous avait séduit par son côté authentique et pittoresque, avec ses façades colorées, défraîchies par le temps, mais au charme ravageur.

Autre point fort de ce quartier à nos yeux : il y a plein de petits restos charmants et bons marché , ce qui contraste avec les “attrapes touristes” qui sont légion dans le centre Historique.

En effet, le Trastevere a su garder son charme d’antan, ses petits troquets et ses terrasses verdoyantes. On prend plaisir à se faufiler dans les ruelles pavées où le linge suspendu aux fenêtres se balance au gré du vent.

Ce quartier populaire se situe de l’autre coté du Tibre par rapport au cœur historique (son nom d’ailleurs signifie littéralement en français “Au-delà du Tibre”).Heureusement, de nombreux ponts permettent de traverser, reliant les deux rives. Généralement, après nos visites dans les quartiers très touristiques (Navona Pantheon / Colosseo) nous étions contents de rentrer dans notre “QG”, bien moins étouffant à nos yeux.

source : @webcity

Côté logement, nous avons posé nos valises dans une ancienne usine de savon, réhabilitée en loft (voici le lien Airbnb). Nous vous le recommandons sans hésiter !
Nous avons vraiment apprécié sa situation géographique, le calme environnant et son confort !

On se déplace comment ?

Lorsque nous sommes venus à Rome pour la première fois, nous étions en amoureux. Nous avions donc loué un scooter – un vespa pour être plus précis – pour arpenter la ville et je dois avouer que nous avions adoré ce mode de transport ! Attention tout de même aux pavés qui peuvent s’avérer glissants.
Cette fois-ci, étant avec les enfants, nous avons donc opté pour la bonne vieille méthode : la marche à pieds !
En effet, Rome est une ville qui se fait facilement à pieds, d’autant plus que c’est un musée à ciel ouvert. A chaque balade, on en prend plein les yeux !
Pensez bien à prendre de bonnes chaussures pour marcher !

Quant aux transports en commun, j’aurais tendance à vous les déconseiller. En effet Rome n’est pas vraiment réputée pour la qualité de ses transports en commun (des dizaines de bus prennent feu chaque année, faute d’entretien – je vous invite à lire l’article de Courrier International à ce sujet). Par ailleurs, les bus ne sont pas toujours réguliers / ponctuels. Quant au métro … Bref, cela peut vite devenir le parcours du combattant

Quant à la voiture, renseignez-vous bien si vous en louez une ! En effet, il y a des zones à accès limité (certes signalées par un panneau mais encore faut-il le (re)connaitre). Et, votre plaque d’immatriculation, quant à elle, ne passera pas inaperçue, avec une addition qui peut vite devenir salée à votre retour de vacances.

Où se balader ? Quoi voir ?
Nos incontournables !

  • Faire un tour dans le Trastevere
    • Se perdre dans le dédale des ruelles pavées et s’arrêter sur les petites places animées pour boire un Spritz
    • Le Jardin Botanique – Orto Botanico – renferme plusieurs milliers de plantes, dont des plantes rares. Vous y trouverez notamment une fontaine, des cascades, des serres, … Nous avions hésité à y aller car les avis glanés sur TripAdvisor étaient assez mitigées, laissant entendre que le parc était laissé à l’abandon. Toutefois, nous sommes ravis d’avoir tenté notre chance car la balade nous a vraiment enchantée ! (ouvert de 9h à 18H30 tous les jours – 8€ en plein tarif)
    • La Basilique romane Sainte-Marie-du-Trastevere : n’hésitez pas à y entrer, elle vaut le coup d’œil. Il s’agit d’une des plus anciennes églises de Rome. Profitez en également pour faire une pause au pied de la Fontaine, sur la petite place.
    • La colline du Janicule, qui surplombe le jardin botanique, est considérée comme la 8ème colline de Rome (en référence aux 7 collines). A mes yeux, son belvédère offre la plus belle vue sur Rome ! Cela vaut bien le coup de grimper un peu car la récompense, une fois au sommet, est à couper le souffle.

  • Allez à la Villa Doria Pamphilj, dans le quartier de Monteverde. Ce parc s’étend sur une superficie de 180 hectares, autant dire qu’il constitue un sacré terrain de jeu, loin du tumulte touristique, où seul le chant des cigales vient troubler la quiétude ambiante. De notre côté, nous sommes allés dans cet écrin de verdure pour avoir un peu de fraîcheur. Le parc est très étendu et on y croise beaucoup de romains, en train de faire leur footing ou encore de pique-niquer. Bref, ce côté authentique et paisible nous a séduit !

Dans le centre historique, allez admirer :

  • La Piazza Navona : un incontournable ! Elle est aménagée sur le site d’un ancien stade, ce qui explique sa forme oblongue et sa grande envergure. Par ailleurs, son style baroque lui confère toute sa prestance. Cette place piétonne est très animée, en son sein on y trouve 4 fontaines, un immense obélisque, des édifices incroyables (dont l’Eglise de Saint-Agnès), des restaurants, des vendeurs de glace, des dessinateurs de rue … Sans oublier la horde de touristes bien sur.
  • La Fontaine de Trévi. Ce chef d’oeuvre de style baroque est classé au Patrimoine Mondial de L’Unesco. La fontaine est également devenue mythique à travers le film “la Dolce Vita”. Si vous souhaitez respecter la tradition, il faudra jeter une pièce, dos à la fontaine, avec la main droite, au-dessus de l’épaule gauche ! Et le nombre de pièce a également son importance (1 pièce = on reviendra à Rome une fois dans sa vie, 2 pièce = on tombera amoureux(se) d’un(e) Italien(e), 3 pièces = on se mariera avec cette personne dans l’année. Toutefois, la magie du lieu est un peu entachée par la marée humaine qui se presse aux abords de la Fontaine. Et tous les moyens sont bons pour prendre LA photo ! Perche à selfie (faites attention de ne pas en prendre une sur le coin du nez) et pose “duck face” sur le rebord de la Fontaine. Il est d’ailleurs totalement interdit de s’asseoir sur les rebords afin de préserver le lieu mais cela n’arrête pas les plus enhardis. Et le sifflet des policiers en charge de surveiller le lieu ne cesse de rappeler les indélicats à l’ordre. Au final, je crois bien que c’est ce manège de sifflet et cette valse de touristes qui a le plus amusé les enfants. Un conseil : allez y aux aurores pour profiter du lieu sans être dans la cohue bohu.
  • Le Panthéon. Toujours dans le même secteur (à 5/10 minutes à pieds de la fontaine de Trévi), sur la place de la Rotonde, vous tomberez sur le majestueux Panthéon. Ses portes ouvrent dès 9H et l’accès est gratuit. Dans le coin, au-delà des touristes, vous croiserez également beaucoup d’hommes politiques, en costume cravate. Le Panthéon est magnifique à contempler aussi bien de l’extérieur, en observant sa façade imposante, que de l’intérieur, avec son dôme percé qui laisse filtrer un rayon de lumière.
  • Le Colisée : c’est l’amphithéâtre romain, le plus grand jamais construit sous l’Empire romain. Afin de mettre les enfants “dans l’ambiance”, nous leur avions montré des documentaires sur les gladiateurs avant de partir. Nous avons tout de même pris les audio guides histoire de nous replonger dans l’histoire de la Rome antique. Quelques conseils : prenez vos billet à l’avance sur Internet ce qui vous permettra d’éviter la longue file d’attente ! Et, le site étant peu ombragé, évitez les heures les plus chaudes en été.
  • Le marché de Campo dei Fiori un petit marché plein de charme, à l’ambiance colorée et aux senteurs enivrantes

Ce que nous n’avons pas eu le temps de faire mais ferions bien une prochaine fois !

  • Le Forum. A proximité du Colisée, entre les collines du Capitole et du Mont Palatin, le forum était un centre névralgique de la Rome antique, un lieu où les romains se réunissaient.
  • La Piazza del Propolo. Elle a notamment été conçue sous les Médicis afin d’être une porte d’entrée monumentale sur la ville
  • La Villa Borghèse. Un écrin de verdure en plein cœur de Rome où vous pourrez faire de la barque, flâner ou encore admirer de magnifiques vues (notamment depuis la Terrasse du Pincio)
  • Ostia Antica, à 45 min. de Rome, cet ancien port antique est aujourd’hui un site archéologique qui regorge de trésors ! C’est d’ailleurs une des “attractions” préférée des romains.
  • Le mont Palatin est une des 7 collines de Rome – voire la plus célèbre. L’histoire voudrait notamment que ce soit là que Romulus et Remus furent élevés par la louve
  • Piazza di Spagna – qui est connue pour ses 135 marches reliant la piazza di Spagna à l’église de la Trinité des Monts. Si, pendant très longtemps, les Romains et touristes avaient pris l’habitude de s’asseoir sur ces marches pour flâner, manger une glace ou encore profiter de la vue, cela est désormais interdit, afin de préserver ce trésor architectural du 18ème, notamment en raison de de sa fréquentation massive.
  • La chapelle Sixtine
  • Le Vatican

Petit conseil en passant

Si vous comptez visiter plusieurs musées ou prendre les transports, le Roma Pass (sur 2 ou 3 jours) peut s’avérer être une bonne option puisqu’il inclut l’entrée gratuite aux deux premiers sites de votre choix, avec un accès coupe-file, un accès illimité aux transports, une carte de Rome … Plus d’infos par ici : roma pass

Découvrir le Rome “secret”

Rome est une ville qui regorge de trésors, parfois méconnus ou du moins que les Romains gardent précieusement.
Nous avions notamment envie de sortir des sentiers battus en découvrant des lieux “secrets” et en suivant l’adage “A Rome, fais comme les Romains. Pour cela, nous avons fait appel à Voyageurs du Monde, Ces derniers nous ont mis en relation avec une guide, connaissant la ville comme sa poche. Elle est venue nous chercher à 9H pétantes, devant notre logement, et nous a embarqué avec elle, à la découverte de la ville, partageant avec nous ses secrets.
Elle nous a emmené dans des lieux chargés d’histoire et méconnus des touristes, dans ses adresses “gourmandes” pour nous faire déguster les meilleures pizzas et glaces de la ville et nous a raconté l’histoire des lieux que nous traversions, avec beaucoup de passion.
Ci-dessous, une bibliothèque incroyable, chargée d’histoire, qu’elle nous a fait découvrir. Nous avions l’impression d’être dans un film d’Harry Potter.

La fameuse bibliothèque secrète
Une jolie façade dans le Trastevere
Le jardin botanique
Villa Doria Pamphilj
Piazza NAVONA
Le Colisée

Où manger et boire un verre ?

Dans le quartier du Trastevere

  • Le caffe Lungara, c’est là que nous avons pris nos habitudes le matin (le café étant situé à 3 minutes à pieds de notre logement). Le lieu est joliment décoré, dans une ambiance 70’s, avec des vinyles sur les murs et des affiches de cinéma un peu partout. Pour ne rien gâcher la cuisine y est bien gourmande et alléchante !
  • Cajo e cago situé sur une place animée, l’ambiance est très chouette et la nourriture bonne et copieuse. L’addition reste tout à fait correcte. Bref, un bon moment !
  • Le Coffee Pot un bar “branché’ proposant des cocktails originaux, accompagnés de sushis. L’ambiance est cosy et la déco soignée aux petits oignions. Seul bémol, le prix un peu cher à notre goût.
  • Mimi & Coco Trast un endroit très kids-friendly que nous avons découvert au gré de nos balades dans le quartier. Le service est très sympa, la carte alléchante et les prix très abordables. Un conseil, si vous souhaitez vous installer en terrasse, venez tôt !
  • Antica Osteria Da Giovanni un endroit authentique, traditionnel, sans chichi, fréquenté par des locaux essentiellement. La carte est simple mais efficace et, quelque soit le plat choisi, vous avez la garantie de vous régaler !

Dans le quartier de Testaccio

  • Angelina Testaccio Rooftop Un cadre enchanteur avec sa terrasse arborée. Seul bémol, le cadre se retrouve un peu dans la note et les papilles ne sont pas totalement en folie.

Dans le quartier de Monti

  • Pierluigi une adresse que se soufflent les Romains pour des dîners romantiques, avec un service impeccable et une carte des vins divine. Attention toutefois, cela reste un restaurant “chic”, donc pour “marquer le coup” (et donc pas pour un déj sur le pouce en famille)

Dans le quartier du Parlement

  • Cremeria Monteforte. Impossible de faire l’impasse sur cette gelateria et ses glaces artisanales succulentes. Les meilleures de Rome selon de nombreux locaux ! Le glacier est juste à côté du Panthéon. N’hésitez donc pas à vous y arrêter en chemin.

Dans le quartier Campo dei Fiori

  • Caffé Peru un café mythique, simple, qui ne paie pas de mine aux premiers abords mais qui régalera vos papilles. La clientèle est essentiellement romaine et vous y passerez à coup sûr un bon moment.
  • Fourno Campo di Fiori si vous voulez manger des parts de pizza sur le pouce ou prendre des plats à emporter, c’est dans cette boulangerie qu’il faut s’arrêter. La cuisine est délicieuse, un vrai régal !

Le caffe Lungara
Mimi & Coco Trast

Pour résumer, ON A ADORE

  • Le charme du Trastevere, avec ses ruelles pavées et ses petites terrasses donnant sur des petites places animées
  • Les différents quartiers, avec leur identité propre
  • Le côté “Ville – musée à ciel ouvert”
  • Les glaces artisanales et les petits plats à tomber (pizza et pasta en tête évidemment !)
  • La visite avec un guide privé qui nous a permis d’apprendre plein de choses et de nous éloigner des lieux trop touristiques (réservé via Voyageurs du Monde)

ON A MOINS AIME

  • Le manque de propreté. Nous avons visité des sites magnifiques … mais parfois jonchés de détritus. Quel gâchis ! 🙁
  • La foule de touristes, ne respectant pas toujours les consignes visant à protéger les sites de l’afflux massif
  • Les transports en commun (entre les nombreuses arnaques sur les prix, l’irrégularité des lignes de bus, le métro qui ne fonctionne pas très bien, … autant miser sur une bonne vieille paire de baskets qui vous permettra en plus de faire plein de chouettes découvertes, hors des sentiers battus

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.