was successfully added to your cart.

Un long week-end en Dordogne

By 30 July 2019France, Voyage

Un stop à Périgueux


Pour commencer notre périple en Dordogne, nous avons fait une halte à Périgueux, chef lieu du département.
Cela faisait bien longtemps que nous avions envie de découvrir la région, d’autant plus qu’elle n’est qu’à quelques heures de route de Bordeaux (compter environ 1H30 de route pour rejoindre Périgueux depuis Bordeaux.).
Par ailleurs, elle recèle de nombreux trésors : une région verdoyante, vallonnée, avec de nombreux points d’eau pour le côté ludique avec les sports nautiques et des sites historiques pour le côté culturel. Ah et sans oublier sa gastronomie généreuse et alléchante !
Bref, difficile de s’y ennuyer 🙂

A noter que le Périgord est composé de 4 territoires, offrant une large palette de couleurs :
– le Périgord Vert
– le Périgord Blanc
– le Périgord Pourpre
– le Périgord Noir

Autant dire que – en quelques jours – nous n’avons pas pu parcourir l’ensemble du territoire mais cela nous donne une bonne excuse pour revenir !

Donc, pour en revenir à notre périple périgourdin, nous avons tout d’abord posé nos valises à Périgueux et avons goûté à la gastronomie locale : une cuisine généreuse, authentique, héritée d’un savoir-faire lié au terroir.

Nous avons ensuite déambulé dans la ville, pour aller humer les bonnes odeurs sur le marché, en prendre plein les yeux avec les guirlandes de roses accrochées à l’occasion de la Félibrée (grande fête occitane) ou encore pour fouler les différentes places pavées.

Si vous aimez l’histoire et les vieilles pierres, vous serez alors enchanté par la ville, ses ruelles pavées (idéales pour les cache-cache !) et les vestiges de son passé antique / médiéval et renaissance.

Où manger à Périgueux ?

Chez Pierrot Gourmet
6 rue de l’ancien Hôtel de Ville
Situé en plein centre, ce restaurant propose une cuisine généreuse, faite maison, avec un super rapport qualité prix, le tout dans une ambiance familiale et bon enfant !

Little Cocotte
5 rue du Serment
Là encore situé en plein centre ville – mais pas dans une rue trop passante et disposant d’une terrasse idéale pour l’été – vous pourrez y déguster de bons plats, dans un chouette cadre.

La firma
13 place Saint Silain
Si vous cherchez une petite place ombragée et de bons plats italiens, ne cherchez pas plus loin ! Les serveurs sont très sympa et leur accent italien vous transporte en Italie et assure le dépaysement. Idéal aussi avec des enfants, car ces derniers peuvent jouer sur la petite place pendant que les parents finissent leur pizza.


Où dormir ?

De notre côté, nous avons posé nos valises au Mercure Hotel (7 place Francheville), dans le centre de Périgueux, idéal pour sortir le soir et aller dîner dans les restaurants du centre (ou encore s’accorder une pause shopping !)

Toute la décoration de l’hôtel est basée sur le thème de Lascaux, mettant d’emblée dans l’ambiance !

Si, comme nous, vous êtes 4, optez pour une suite junior (env. 200€ mais il y a souvent des offres promotionnelles), vous permettant d’être parfaitement à l’aise !

Cap vers le château de Bourdeilles

A une vingtaine de kilomètres de Périgueux se trouve Bourdeilles … et son magnifique château. En fait, pour être plus précise, il n’y a pas un … mais deux châteaux, construits à deux époques différentes :
– d’un côté, une imposante forteresse médiévale
– et de l’autre, un pavillon époque renaissance

Notre guide, Alexandre a partagé avec nous sa passion du lieu et a réussi à captiver les enfants en adaptant / personnalisant le récit à leur âge (pas de descriptions pompeuses et ennuyantes mais l’histoire palpitante d’une famille, avec moults rebondissements !)

Par ailleurs, les jardins sont magnifiques et les enfants ont adoré courir dans le labyrinthe !

Enfin, du haut du pigeonnier, on peut contempler un ancien moulin, devenu aujourd’hui chambre d’hôte. N’hésitez pas à aller y faire un tour et même à vous balader dans les jolies ruelles du village

Vous trouverez ici toutes les infos pour la visite

Brantôme

Ahhh Brantôme et ses jolis canaux, que l’on surnomme à ce titre la “Venise du Périgord”. Il est difficile de résister à son charme car la Cité est nichée dans un écrin de verdure où serpente la rivière (La Dronne), où se faufilent les kayak le temps d’une balade.

Nous n’avons fait qu’y passer rapidement – n’ayant pas le temps de visiter l’Abbaye – mais si vous avez la possibilité, n’hésitez pas à y rester une bonne journée pour goûter à la magie de la ville et à ses différents attraits.

Lascaux

Cela faisait tellement longtemps que j’avais envie d’y aller !
Nous avons donc rejoint le Centre International de l’Art Pariétal dit Lascaux 4.

Première surprise pour moi : nous arrivons face à un magnifique bâtiment moderne et design, bien loin de l’ambiance voûtée d’une cave, mais bien plus efficace pour se plonger dans l’histoire du lieu (des outils ludiques et numériques sont mis à disposition pour agrémenter la visite et l’expérience, …). Nous apprenons notamment, grâce à nos audio guides bien vissés sur nos oreilles la genèse de la découverte de ce lieu.

C’est l’histoire de Marcel, 18 ans, parti promener son chien, Robot. Ce dernier aperçoit un lapin et, dans sa course, se précipite dans un trou. En arrivant sur place, Marcel est sûr d’avoir découvert un passage secret. Il profite de croiser Simon, Jacques et George sur le chemin, des ados, pour les embarquer avec lui et retourner sur les lieux de sa découverte. Munis de petits outils et lampes à huile ils ont réussi à se glisser dans la fente et ont découvert … Lascaux ! Ils se promettent de garder le secret sur la découverte … et cela tient au moins quelques heures 😉 la nouvelle se répand et ils finissent par montrer leur découverte à leur professeur et au prêtre du village. La suite on la connait !

La grotte est classée Monument historique en 1940 et attire de nombreux visiteurs, à tel point que l’affluence finit par contribuer à détériorer le lieu. Ainsi, en 1963, le Ministre des Affaires Culturelles de l’époque prend la décision de la fermer afin de le préserver.

Par la suite, des facs similés sont construits, reproduisant quasi à l’identique la grotte originelle, permettant aux visiteurs de découvrir les fameuses fresques “comme si”.

De notre côté, nous avons donc découvert Lascaux 4. Et j’avoue qu’on oublie vite être dans une “réplique” tant tout est bien reproduit et pensé. On est vite happé par ces peintures murales et leur signification … bien que certains mystères persistent encore à ce jour !

Les enfants – tout comme nous ! – ont vraiment été captivés par la visite :
– tant par l’ambiance de la grotte, à peine éclairée, dévoilant des fresques incroyables
– que par le musée, avec ses nombreuses vidéos, ses outils interactifs (et même son masque de réalité virtuelle !) qui donnent une approche ludique.

Vous retrouverez ici toutes les infos pour préparer votre visite à Lascaux 4

Le parc du Thot, espace Cro Magnon

Après la visite de Lascaux 4, rien de tel qu’aller faire un tour au parc du Thot, qui permet de mieux comprendre l’homme de Cro Magnon et d’assimiler de manière ludique les informations apprises à Lascaux. Au sein du parc, on se plonge dans le quotidien de l’homme de Cro Magnon en côtoyant les espèces avec lesquelles il était en contact, qu’il a soit chassées, soit peintes sur les parois de la grotte de Lascaux (ex. des loups, des « aurochs », des bisons d’Europe, des cerfs, des daims, des chevaux de Przewalski, …)

Au-delà des animaux, le parc propose également de nombreux ateliers autour de la préhistoire et de l’art pariétale.

Les enfants ont notamment fait un atelier d’art pariétal (à partir de 5 ans) pour s’initier aux techniques de peinture de leur ancêtre Cro-Magnon. Ils ont donc enfilé des tabliers et ont utilisé tous les outils à leur disposition (pinceaux végétaux, morceaux de fourrure animale, colorants minéraux) et ont réalisé leurs esquisses sur une paroi.

Toutes les infos sont disponibles pour préparer votre visite au parc du Thot sont ici

Une halte à l’hôtel les Glycines

Le temps d’une nuit, nous avons eu la chance de poser nos valises à l’hôtel les Glycines, un hôtel 4 étoiles où le temps semble suspendu.

Situé à 5 min. en voiture du site de la grotte du Grand-Roc, cela en fait une étape de choix ! Mais ses qualités ne se résument absolument pas à son emplacement géographique. En effet, l’hôtel est un établissement de charme qui a su se réinventer au fil du temps (initialement le bâtiment abritait une ferme puis il servit d’hébergement à un relais de poste, avant de devenir ce qu’il est aujourd’hui)

Situé au cœur d’un parc fleuri de plusieurs hectares, dans lequel se trouvent une piscine et un SPA, l’hôtel les Glycines propose 26 chambres et suites, joliment décorées et offrant tout le confort attendu.

Et autre “gros +” pour les fins gourmets désirant titiller leurs papilles, l’hôtel propose un restaurant gastronomique vous faisant découvrir les saveurs du Périgord. Nous nous sommes littéralement régalés !


La grotte du Grand Roc et la Laugerie Basse

Pour notre dernier jour, nous avons découvert la Grotte du Grand Roc et la Laugerie Basse

La grotte du Grand Roc a été découverte par Jean Maury en 1924 et fut aménagée et ouverte à la visite 3 ans plus tard. Elle se trouve au sein d’une impressionnante falaise qui surplombe la vallée de la Vézère aux Eyzies.


Au sein de la grotte, vous déambulez au sein d’une forêt minérale, composée de cristallisations. Du plafond, pendent des stalactites défiant la loi de la pesanteur et du sol apparaissent des stalagmites (vous connaissez maintenant la différence entre stalactites et stalagmites ;). Parfois, elles se rejoignent, créant alors des colonnes et subjuguant les visiteurs. Pas étonnant que ce lieu soit inscrit au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO.

La Laugerie Basse – qui fut autrefois un abri préhistorique – se situe à quelques mètres du Grand Roc et constitue une référence pour les préhistoriens du monde entier. Lors de la visite, on vous remet des petits boîtiers interactifs permettant d’agrémenter la visite et de la rendre plus “récréative”.

Si vous en avez l’occasion, arrêtez vous déjeuner au restaurant de la Laugerie Basse afin de goûter à une cuisine traditionnelle périgourdine

Vous pouvez aller ici pour trouver toutes les informations voulues sur ces deux sites !


Et il y a tellement d’autres sites à aller voir comme le Château de Biron, le cloître de Cadouin, la base nautique de Rouffiac, … Bref, le Périgord réserve bien des surprises !

Un grand merci à Semitour pour m’avoir permis de découvrir la région et ces merveilleux sites !

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.