was successfully added to your cart.

Une escapade de quelques jours depuis Bordeaux : cap vers le désert de Bardenas et les Pyrénées

By 18 November 2018Espagne, France, Voyage

 

Pendant les vacances de la Toussaint, nous avons souhaité prendre la poudre d’escampette quelques jours avec les chouquettes … et Napoléon bien sur ! Et vu que nous avons la bougeotte, nous avons voulu mettre à profit les 4 jours dont nous disposions pour jeter l’ancre à différents endroits.

Nous avons donc concocté la petite road map que voici :

 

Pour résumer :

  • Nous sommes partis de Bordeaux et avons rejoint Guéthary –> Compter 2H30 environ
  • De Guéthary, nous avons ensuite garé notre van dans le désert de Bardenas –> Compter environ 2H30
  • De Bardenas, nous sommes partis direction Larrau –> Compter environ 2H40
  • Puis, de Larrau à Bordeaux –> Compter 3H20

Pas plus de 3H de route donc par jour (sauf le dernier, pour rentrer, où nous avons mis 3H20)

 


Etant donné que nous voulions bouger à notre guise et aller dans des endroits perdus en pleine nature, nous avons décidé de partir en van. Une grande première pour nous ! Les enfants étaient sur-excités, nous un peu plus circonspects 🙂

Nous avons loué notre van chez BlackSheep Van, qui a une agence à Bègles, juste à côté de Bordeaux. Nous avons préféré opter pour un van WW récent, avec un look certes moins rétro mais gage de confort ! Nous avions de quoi cuisiner (deux plaques de cuisson gaz), un évier, une douche solaire et deux lits doubles (un en bas et un en soulevant le toit). Et non, je vous vois venir, pas de toilettes …  Nous avons donc visité les différentes toilettes publiques de la région.

L’expérience était chouette mais j’avoue que nous étions contents de retrouver notre lit douillet et notre douche au bout de quelques jours !

 

 

Pour notre premier arrêt, nous avons choisi Guéthary, petit village basque, ancien port baleinier, qui a su garder son charme pittoresque. En longeant le fronton, on croise des barques multicolores amarrées nonchalamment sur le rivage, des surfeurs qui se jettent à l’eau ou encore des petits spots où s’arrêter pour boire un verre et manger un morceau. Nous avons d’ailleurs très envie d’y retourner et d’y passer un peu plus de temps, étant tombés sous le charme fou de ce petit village coloré.

 

 

Pour dormir, nous avons suivi les conseils de Park4night et avons garé le van sur la Jetée des Alcyons (emplacement pour les vans uniquement) avec des toilettes publiques juste à côté.

Nous avons gouté à l’air iodé et humé les embruns à plein poumon. En revanche, je reconnais que le ressac si agréable en début de soirée m’a un peu empêché de dormir par la suite, le bruit des vagues se fracassant contre les rochers étant assourdissant.

 

 

Le lendemain, après un petit déjeuner copieux, nous sommes partis pour le désert de Bardenas.

Nous avions déjà eu l’occasion d’y aller avec le brun, ce qui avait donné lieu à une note avec nos conseils.

Nous avions notamment été un peu frustrés car nous n’avions pas pu faire de randonnée dans le massif de la Pisquerra, fermé entre mars et septembre pour laisser les oiseaux se reproduire en paix. Cette fois-ci, nous étions dans la bonne période, désireux de découvrir ces paysages, dignes du Far-West.

 

 

Comme je l’indiquais dans ma précédente note, dédiée à Bardenas, les randonnées ne sont pas balisées. A vous donc de prévoir votre itinéraire. De notre côté, nous l’avons téléchargé sur WIKILOC, ce qui nous a permis de suivre un tracé GPS, au cœur de la Pisquerra.

Notre randonnée à duré 2H30, pendant laquelle nous avons traversé de magnifiques paysages vallonnés. Certains passages étaient un peu périlleux mais rien d’insurmontable pour nos mini-aventuriers de 7 et 9 ans. Si vous souhaitez emprunter le même chemin que nous, voici le tracé que nous avons suivi.

La nuit venue, nous avons dormi sur les hauteurs, au milieu des oliviers, à l’abri du vent et des moustiques. Je ne retrouve plus l’endroit exact mais vous trouverez plein de suggestion sur Park4Night

 

 

Le lendemain, nous sommes repartis vers le parc naturel des Pyrénées, afin d’aller découvrir les Gorges d’Holzarté. Nous avons emprunté un sentier et marché 1H30 engloutis par la forêt et enveloppés dans la brume. Arrivés au pont suspendu, à 140m au-dessus du vide, nous en avons pris les yeux et ressentis des sensations vertigineuses. L’endroit est vraiment  incroyable et la brume a insufflé une ambiance assez magique.

Il est possible de faire une plus longue boucle mais il faut compter 5H30. De notre côté, avec les kids, cela nous semblait un peu trop long c’est pour cela que nous nous sommes rabattus sur l’itinéraire plus court.

 

Le soir, nous avons trouvé un endroit au calme où nous garer pour passer la nuit. En revanche, nous avons eu du mal à trouver des endroits sympa où diner et / ou s’acheter de bonnes choses pour le diner… Mais nous y étions hors saison et beaucoup de commerces étaient fermés.

 

 

 

Le lendemain, nous avons  pris la route pour les gorges de Kakouetta. La pluie s’étant invitée, le lieu était assez désert mais cela ne nous a pas arrêté. Et nous sommes ravis d’avoir bravé cette petite pluie fine car nous avons eu les gorges pour nous et étions la plupart du temps à l’abri, en longeant la haute paroi.

Nous avons dû croiser dix personnes max pendant les 2H30 de randonnées ce qui mérite d’être souligné car les gorges sont très convoitées et attirent généralement de nombreux touristes.

Un conseil donc : n’hésitez pas à y aller par temps de pluie, tant que vous êtes équipés en conséquence (kway, …) car vous aurez la chance de visiter cet endroit magique, à l’écart de la foule

 

 

 

On résume ?

Pour le van, on est passé par BlackSheep Van

Pour trouver nos coins où dormir en van, via l’appli Park4night

Pour les itinéraires de nos randonnés, via l’appli WIKILOC

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.